Optimisez votre site pour les daltoniens

Quelque 8 % de la population masculine est daltonienne. Près d’un visiteur sur dix ne percevra donc sans doute pas votre site web comme prévu. Comment remédier à ce problème ?

Quelques conseils pour un site Web accessible aux daltoniens.

Parmi la population masculine, on dénombre 8 % de daltoniens. Cela signifie que près d’un internaute sur dix ne percevra pas votre site Web comme vous l’aviez imaginé. Il est possible qu’il ne puisse pas voir un bouton CTA important ou un lien sur votre site, par exemple. Il en va de même pour le matériel promotionnel. Chez les daltoniens, les dépliants et autres publicités qui associent des couleurs vives atterrissent directement dans la corbeille à papier, puisqu’ils sont incapables de les lire. Comment solutionner ce problème ?


Vous êtes daltonien ?

Dans ce cas, vous ne percevez pas les tons rouges, verts ou bleus. Les combinaisons rouge-vert, bleu-jaune et vert-brun sont pour vous indétectables. L’un de nos clients témoigne : « Un daltonien confronté à une association de couleurs vives ne prendra pas le temps de lire ce qui est écrit. Il se contentera de fermer l’onglet ou de jeter le flyer à la poubelle sans même l’avoir consulté. » Résultat : vous avez perdu un client potentiel pour une simple question de couleurs.


Votre site Web est-il adapté aux daltoniens ?

Faites le test ! Saisissez l’adresse de votre site sur colorfilter.wickline.org et choisissez un filtre de couleur. Vous pourrez alors consulter le site à travers les yeux d’un daltonien. Attention : le résultat est interpellant !

Notre client : « C’est très étrange, mais je perçois beaucoup mieux les tons pastel que les couleurs vives. Les graphistes devraient en tenir compte. » Cette demande, notre équipe de graphistes vous aidera volontiers à y répondre.

Comment aider les daltoniens à surfer sur votre site ?

1. Affichez chaque message en combinant couleur et texte ou forme

Vous créez un hyperlien ? Ne vous contentez pas de l’indiquer en couleur, soulignez-le. Ajoutez du texte pour préciser la fonction d’un certain bouton, en particulier le formulaire de contact.

Les formes ont également leur importance. Notre client : « Je ne distingue pas le rouge de l’orange. Heureusement que les feux de circulation ont un ordre fixe ! ».


2. Jouez sur les différences de texture

La tendance générale consiste à afficher les informations sur la base de champs de couleur. Mais lorsque les couleurs se mélangent, les informations et la structure ne sont plus toujours perceptibles pour un internaute daltonien.

La solution ? Utilisez des lignes pour marquer les différences. Évitez les icônes qui se distinguent par une différence de couleurs (p. ex. cases à cocher vert et gris…). Notre client les résume en un mot : « Indiscernables ».


3. Évitez les combinaisons à risque

Rouge et vert, bleu et jaune, vert et brun, bleu et mauve, vert et bleu, vert clair et jaune, bleu et gris, vert et gris, vert et noir. Ces combinaisons sont difficiles à distinguer pour la plupart des daltoniens. Si vous les utilisez, veillez à opter pour un maximum de contraste dans l’intensité des couleurs, la saturation et la luminosité — cela accentuera les différences.

Une combinaison rouge clair et vert très foncé est plus facile à distinguer, car elle présente un contraste clair/foncé.

Magelaan développe des sites Web accessibles aux daltoniens. Nos concepteurs analysent tous les détails de votre site, y compris les couleurs. Et notre équipe graphique tient compte du style, de l’esthétique et des couleurs, et ce, dès la conception. Le résultat ? Un site Web adapté aux smartphones, et lisible pour les 10 % d’hommes daltoniens. Un chiffre non négligeable.


Envie de confier votre site Web à Magelaan ?

Pour en savoir plus, nous vous invitons à contacter Leander De Cauter.