Ta mère scie !

Voici la campagne de Woodwize illustrée en mots et en images

La campagne de Woodwize a permis d’orienter 73 jeunes vers la formation duale et 64 autres vers la formation professionnelle individuelle en entreprise (IBO – Individuele Beroepsopleiding). Avec seulement 28 euros, nous sommes parvenus à atteindre en 11 jours à peine pas moins de 29 494 jeunes âgés de 13 à 25 ans. 

La campagne de Woodwize entend motiver les jeunes à suivre une formation duale dans le secteur du bois.

Le secteur du bois est constamment à la recherche de main-d’œuvre qualifiée, laquelle se fait malheureusement de plus en plus rare. Résultat : le métier de professionnel du bois est en pénurie. Une tendance que Woodwize a essayé d’inverser par le biais d’une campagne qu’il a confiée à l’équipe de Magelaan.

L’objectif premier de la campagne de Woodwize ? Faire clairement comprendre aux étudiants et aux jeunes demandeurs d’emploi qu’ils peuvent suivre une formation duale dans le secteur du bois pour obtenir un diplôme et un emploi fixe.

Découvrez sans plus attendre la vidéo de la campagne de Woodwize

Fini le suspense ! Découvrez ci-dessous la vidéo de la campagne que nous avons créée pour Woodwize. N’hésitez pas à augmenter le volume, mais attention, c’est à vos risques et périls !

Voici l’approche adoptée dans le cadre de la campagne de Woodwize

Woodwize soutient, conseille et accompagne les entreprises du secteur du bois. Mais ce n’est pas tout, puisque ce centre est également leur interlocuteur en matière de sécurité et de bien-être. Par le biais d’une campagne, Woodwize souhaitait encourager les 16 à 25 ans à suivre une formation duale dans le secteur du bois.

La campagne bilingue de Woodwize s’adressait à des groupes cibles clairement définis :
  • les élèves du secondaire qui n’ont aucune idée du métier qu’ils aimeraient exercer plus tard ;
  • les étudiants de l’enseignement technique qui n’ont pas (encore) opté pour une formation dans le secteur du bois ;
  • les jeunes non diplômés qui ne sont pas satisfaits de leur emploi et qui souhaitent se former à un métier ;
  • les enseignants de l’enseignement secondaire général et technique ; et
  • les consultants du VDAB/FOREM qui sont souvent en contact avec de jeunes demandeurs d’emploi non diplômés.

La campagne de Woodwize est le fruit d’un brainstorming intense

Lors de notre séance de brainstorming, nous avons eu des tas d’idées et certaines propositions, il faut l’avouer, ne manquaient vraiment pas de créativité. Nous avons au final opté pour une solution qui jouait sur le double sens du terme « scier », un choix qui a immédiatement plu à Woodwize.

  • Il y a le sens littéral du terme « scier » : travailler le bois.
  • Et le sens figuré : rouspéter, agacer, râler, ronchonner ou encore se plaindre.

Dans la campagne de Woodwize, nous nous adressons directement aux jeunes, avec les termes : « Ta mère scie… ».

Cette phrase forte affichée en grand et illustrée d’une lame de scie attire immédiatement l’attention des jeunes, qui, sans aucun doute, pensent spontanément au sens figuré du terme et donc à « râler » ou encore à « ronchonner ».

La subtilité ? Elle se trouve dans la suite affichée en petits caractères : «… et pour l’instant, elle se débrouille certainement mieux que toi. Envie de changer la donne ? Pourquoi ne pas suivre une formation duale dans le secteur du bois ? »

Campagne voor Woodwize wil jongeren motiveren om te starten met opleiding Duaal Leren in de houtsector

Et pour éviter toute discrimination, nous l’avons également développée en version « papa » : « Ton père scie… ».

La campagne de Woodwize entend motiver les jeunes à suivre une formation duale dans le secteur du bois.

Voici ce que nous avons proposé à Woodwize :

  • Page d’accueil bilingue :  startmetzagen.be – commenceascier.be. Les jeunes qui atterrissent sur cette page peuvent demander à rencontrer les project managers Jana ou Jenny dans le cadre d’un meet & greet pour bénéficier d’explications en long et en large.
  • Campagne Instagram destinée aux jeunes : on y découvre une maman fâchée qui fait peur et qui râle – le tout agrémenté d’un bruit de scie – et un lien vers le site commenceascier.be.
  • Mailing envoyé aux consultants du FOREM/VDAB afin de mettre l’accent sur la formation duale dans le secteur du bois et de les encourager parallèlement à prendre rendez-vous avec un conseiller de Woodwize afin d’organiser un entretien interactif sur la formation duale dans le secteur du bois. L’objectif consiste à ce que les consultants en parlent aux jeunes intéressés.
  • Affiche de campagne pour les enseignants, le tout accompagné de coupons détachables afin de faire connaître le site commenceascier aux jeunes talents en herbe.
  • Dépliants pour les jeunes affichant ici aussi « Ta mère scie… »
  • T-shirt pour les jeunes avec à l’avant, « Ma mère scie… » et au dos, « …enfin, ça c’était avant que je ne suive une formation en bois ! »

Les résultats ?

  • En 2020-2021, 35 élèves ont suivi une formation duale en menuiserie (29 d’entre eux l’ont terminée)
  • En 2021-2022, 38 élèves ont suivi une formation duale en menuiserie (jusqu’à présent, 4 ont abandonné)
  • Entre 2020 et aujourd’hui, 64 jeunes de moins de 26 ans ont également suivi une formation professionnelle individuelle en entreprise dans le secteur du bois.

Et voici les chiffres impressionnants de notre campagne sur Instagram

En 11 jours à peine et avec un budget de 28 euros seulement, nous avons atteint pas moins de 29 494 jeunes âgés de 13 à 25 ans.

La campagne de Woodwize entend motiver les jeunes à suivre une formation duale dans le secteur du bois.
La campagne de Woodwize entend motiver les jeunes à suivre une formation duale dans le secteur du bois.
La campagne de Woodwize entend motiver les jeunes à suivre une formation duale dans le secteur du bois.

La campagne de Woodwize en images

Fini les explications ! Vous pouvez dès à présent revoir notre campagne en mots et en images, qui joue sur la double signification du terme « scier ». En tous cas, une chose est sûre : nos copywriters s’en sont donné à cœur joie !

Article précédent